Noé, investisseur du web 2.0 made in France, localisé dans le sud de la France. Il y a quelques années quand j’ai décidé de gagner ma vie sur internet, il a bien fallu que je tranche : vivre de ma passion (en mode puriste du web, faire du web pour le web ou pour les autres) ou tirer de ma passion ce qui allait être monétisable et viable à long terme. C’est comme ça que je me suis retrouvé à vendre des produits complètement loufoques auxquels beaucoup d’entrepreneurs ne prêtaient pas attention. Ces produits que je vends ne sont en général pas des « produits passions » mais… ils me permettent de gagner ma vie. Ce qui me plait le plus c’est de faire fonctionner économiquement MES sites web, ce que je vends m’importe peu tant que ça respecte une certaine éthique… Vous pouvez vendre des produits de mémère et faire un petit carton, vendre des Iphones et faire de la choucroute.

Sur internet, il existe 3 grandes Castes :

  • Les puristes du web : ce sont généralement vos prestataires, qui n’ont pas trouver d’autre moyens pour gagner de l’argent que de mettre leurs compétences web au services de ceux qui n’en ont pas. La place est ingrate, je n’en ai jamais voulu… J’ai beau ne pas attacher d’importance aux produits que je vends, la phase croissante d’un e-commerce me fais toujours frétiller, surtout quand j’y suis pour quelque chose
  • Les propriétaires du web : ce sont ceux qui ont des idées et qui permettent aux puristes du web de vivre.
  • Les touristes qui croient tout savoir et qui n’ont ni bonnes idées, ni bons prestataires mais ils sont là… heureux d’être là ? Je n’en suis pas sûr.

Ces 3 corps forment un beau trio et s’imbriquent parfaitement. Je précise juste un truc, il y a certains sites qui bien sûr auront toujours besoins de prestataires pointus… certaines thématiques sont inattaquables en mode solitaire, faire appel au bon prestataire peut être LE bon choix. « Tout est question d’exécution ou sous-traitance en conscience de… »

Il existe aussi une (petite) caste silencieuse d’outsiders, la voie du milieu :

J’ai des idées accessibles et applicables avec un minimum de compétence technique dans ma besace. Mes concepts auraient pu, pour la plupart être les vôtres, et vous auraient permis de gagner de l’argent sans être la Celine Dion du web. Ce qui me plait c’est d’aller vite et de maîtriser la concrétisation de mes business de A à Z. Je n’ai pas besoin de prestataires, ni besoin de gens qui ont des idées à faire vivre. J’ai le cul entre 2 chaises, mais croyez le ou pas, c’est plutôt confortable.

Là où je veux en venir et c’est aussi la raison d’être du Blog c’est que si vous n’avez pas beaucoup de moyens à investir sur des prestations techniques mais que vous avez envie de vous lancer & du courage, alors oui vous pouvez gagner de l’argent sur internet (facilement n’est pas forcément le mot adapté, mais c’est très accessible pour qui possède la bonne approche).

Il existe plusieurs pistes à suivre, la plus connue étant de faire du Blogging. Pour ce qui est du Blogging professionnel le problème est le même qu’avec les e-commerces à la différence que je connais peu de bloggers qui se ruinent en prestations externes. Par contre les Blogs passions sont souvent économiquement aussi foireux que les e-commerces passions.

La piste sérieuse à suivre est de faire du e-commerce niché, une thématique où vous pouvez respirer sans être au top : ni de l’actualité, ni de la technique, ni de la gestion de communauté, ni des prix… Bref c’est paisible.

La meilleure piste de toute à mon sens, c’est de racheter des sites e-commerces nichés, tout le boulot ingrat a été fait par quelqu’un d’autre que vous, y compris une mini étude de marché de par le passif économique du site. Il ne vous restera plus qu’à activer certains leviers pour rendre l’investissement très rentable économiquement. Le gain de temps et d’énergie est considérable. Attention l’apport financier n’est pas toujours négligeable, il ne faut pas se rater, il faut apprendre à repérer la bonne affaire!

Une note sur l’investissement (parfois de quelques dizaines de milliers d’euro) : ce n’est pas une dépense, c’est un INVESTISSEMENT, si on raisonne dans ce sens, l’apport financier est beaucoup moins douloureux.

Finalement, je n’en ai pas beaucoup dit sur moi, mais mon approche du web rentable est quand même bien dessinée à travers le texte ci-dessus.

Si je devais me résumer, je ne suis spécialiste de rien (j’ai quand même un passif plutôt SEO), mais je connais suffisamment le tout pour déterminer ce qui a, à priori, un intérêt économique sur le web, en mode petit investisseur & grosse rentabilité… Et pour le commun d’entre nous ça suffira.

Il est évident que pour des investissements de +100 000Euros, il faudra s’entourer de spécialistes spécialisés dans leurs spécialités, ne faites pas les fous!

L’idée est de vous permettre de vous générer un revenu, de placer votre argent ailleurs qu’à la banque, de vous créer une rente semi-automatique… pas de devenir riche.

@Bon entendeur!